Je hugote, tu hugotes, il hugote ...

Publié le par Joey

Hugo, ce n'est pas la conjugaison du nouveau verbe hugoter, mais c'est le nom de mon pitit cousin. Le fils du fils du fils du père de ma mère... , Le gamin de mon cousin quoi !

et yippie !  Son papa m'a demandé de lui faire un super prénom pour afficher en grand sur le mur de sa future chambre qui sera bleue et orange flashy.


La chambre :


       Mon projet (griboubou sur coin de papier) :
























L'idée :

Plutôt que de peindre directement à même le mur, j'ai suggéré de réaliser les lettres dans du bois léger ou un carton épais. L'avantage c'est que si un jour le mur doit être repeint, ou la disposition des meubles changées, on peu à loisir déménager le lettrage.

J'ai choisi un lettrage plutôt fun mais cependant assez classique. Je trouvais qu'un lettrage trop "enfantin" serait vite démodé et déplairait vite à l'enfant quand il grandira. Avec ce lettrage-ci, il devrait durer un peu plus longtemps ;)

Mes suggestions ayant été approuvées par les heureux parents,  hop !  au travail ! !  ça va pas être de la tarte de découper des O et des G dans du carton ou pire, dans du bois !! !   Heureusement pour moi, ils ne l'ont pas appelée Jean-Phillipe-Gonzague de Mormoileneud ...  ouf !  4 lettres c'est bien assez !



Allez, on bosse un peu là-dedans :


Etape un :



Scan et agrandissement type 2000% de mon projet  : ouh la fade qui ne veut pas redessiner en grand !  Parfaitement, et j'assume, vive photoshop !

Après, assemblage des morceaux du puzzle, découpage des lettres obtenues. Ca fait d'une part un projet grandeur nature, je peux m'amuser à disposer les lettres de différentes façons pour trouver ce qui convient le mieux, et d'autre part, c'est un excellent patron pour réaliser les vraies lettres ensuite.

Voilà, on est passé d'un brouillon de 3 cm de large à des lettres d'environ un A3 chacune !



Zut ! Pas eu le temps de faire les boutiques pour trouver le bois que j'espérais.
Heureusement comme je ne jete rien, j'ai retrouvé du carton en excellent état. Et en quantité suffisante.
Je vais tenter de faire les lettres avec ça, au mieux  : ça marche, et ça coûtera moins cher. Au pire ça servira de "brouillon" grandeur nature.

Tout de suite, on se sent moins stressé quand on se dit que "si ça rate, c'est pas grave" ; moi qui préfère dessiner que bricoler, ça me soulage !






Etape deux :



- Envahir la cuisine car plus de place au bureau.
- Reporter le dessin des lettres sur du carton et tout découper au cutter et au stylet. Pour les courbes je dis pas l'horreur ! 
- Poncer un peu les tranches pour les adoucir.  (Tiens, je n'ai pas fait de photo des lettres ?)
- Choisir un chevauchement pour les lettres et compenser les différences d'épaisseurs provquées par le chevauchement. Pour ça, je colle au dos des lettres tous les morceaux de chute de carton, rien ne se perd, tout se récupère.  Au final :  les lettres devront s'encocher les unes dans les autres impeccablement.



Etape trois:


Vive la tambouille !
Pas moyen de peindre directement à même le carton, déjà rien que pour le côté des lettres qu'il faut masquer, et ensuite l'aspect gondolage du carton gâcherait tout.  Il ne faut pas que l'on voie que c'est du carton, j'ai dit !

Pour le recouvrir, la méthode la plus simple c'est encore le papier mâché. Du papier journal trempé dans de la colle à tapisser et moulé sur le support. C'est très maléable et très pratique. Sauf... quand on a pas de colle à tapisser sous la main !

Ouf, et vive internet, il ne faut pas 10 minutes pour que je trouve et imprime plusieurs recettes de fabrication de colle maison. C'est super facile, super efficace, et super économique : de la farine, de l'eau. point barre ! Quand je pense qu'on emploie des tas de produits chimiques alors qu'il y a des solutions hyper simples et non polluantes qu'on pourrait utiliser sans danger !

Pour faire le papier mâché, il faut utiliser un pinceau, encoller le papier et le mettre sur le carton, réencoller généreusement et recouvrir ainsi entièrement  le support sans faire trop de plis.  le papier est très maléable ainsi mouillé mais il se déchire vite.

Après, il faut faire sécher le tout, ça peut prendre plusieures heures, hop sous le radiateur et au soleil :


















ici à droite, on voit bien les encoches dans l'épaisseur des lettres, prévues pour l'assemblage.




Attention, il faut surveiller pour que les lettres ne se tordent pas en séchant. Les miennes se sont courbées et j'ai réussi à faire péter le papier au dos du H, en essayant de la redresser !
Je vais tenter de rattraper ça à la deuxième couche. Oui, il faut idéalement recouvrir de plusieurs couches de papier mâché !



Voilà ce que ça donne :












Arg, un doute m'envahit en voyant le résultat !  J'aime bien le premier mais je me demande si je ne préfère pas les lettres non chevauchées !!!  L'ennui c'est que j'ai déjà prévu les encoches, ... j'ai pas envie de tout casser pour les enlever ...  et ensuite pour accrocher séparément les lettres au mur ça va pas être de la tarte.  (Oui je n'ai pas encore planché sur le système de fixation, chaque chose en son heure)

Bon on va demander l'avis des parents, c'est eux qui décideront !

Voilà, une journée de boulot bien remplie ...  
La suite au prochain numéro !



Epilogue :


Ha oui, et que faire du reste de colle et de papier quand on en a plus besoin ? 
de grosses boulettes et une sculpture sympa !

Quand ça sèchera, ça tiendra très bien, et en plus c'est très léger.
Y'aura plus qu'à la peindre, ça fera un piti bonhomme de neige !

voilà une activité sympa que vous pouvez faire avec vos enfants ! 


référencement : Hugo ; prénom hugo ; lettres hugo H U G O ; décoration prénom hugo ; décoration chambre d'enfant ; peinture chambre d'enfant ; artiste pour peindre chambre d'enfant ; artiste ; joey graphiste http://joey-portfolio.over-blog.com ; je décore la chambre de votre enfant : panneaux, peintures, décoration... contactez moi ! http://joey-portfolio.over-blog.com

Commenter cet article